Partagez l’article

L'assurance-vie luxembourgeoise est-elle faîte pour vous ?

L'assurance-vie luxembourgeoise séduit de nombreux Français disposant d'un patrimoine conséquent grâce à sa sécurité et à la variété de ses supports d'investissement. 

 

Toutefois, il est important de nuancer les avantages de ce contrat, notamment en ce qui concerne sa fiscalité et ses frais de gestion.

 

L'assurance-vie luxembourgeoise est un contrat haut de gamme souscrit auprès d'un assureur basé dans le Grand-Duché et régi par la réglementation en vigueur dans cet État. Les souscripteurs bénéficient d'un ensemble de dispositifs sécurisant leur épargne, tels que le "super privilège", le Fonds de garantie des assurances, le "triangle de sécurité" et l'absence d'application de la loi Sapin 2.

 

L'un des principaux atouts de ce placement réside dans sa souplesse d'investissement, avec une enveloppe pouvant accueillir une grande variété d'actifs et la possibilité de créer des portefeuilles personnalisés et adaptés au marché mondial. De plus, la gestion multidevises permet de diversifier son enveloppe d'épargne et de diluer le risque.

 

Cependant, il est important de noter que la fiscalité applicable à l'assurance-vie luxembourgeoise est celle du pays de résidence du souscripteur. Ainsi, pour les résidents français, l'imposition est la même que pour un produit d'assurance-vie français. Par ailleurs, les frais de gestion, bien que généralement proportionnels au montant de l'encours, peuvent entamer la rentabilité du placement.

 

L'assurance-vie luxembourgeoise s'adresse principalement aux patrimoines importants, avec un ticket d'entrée moyen de 250 000 euros. L'accès à un éventail de fonds plus large et à des contrats personnalisés nécessite souvent un investissement minimum de 200 000 euros. Enfin, la complexité de ces contrats nécessite l'accompagnement d'un conseiller financier.

 

En conclusion, l'assurance-vie luxembourgeoise présente des avantages indéniables pour les patrimoines conséquents, mais il est essentiel de prendre en compte sa fiscalité et ses frais de gestion avant de se lancer.


Sur le même sujet…

Cette nouvelle règle de l'IFI que vous devez connaître absolument
Ce qui vous risquez en cas d'absence de déclaration de revenus